Premier appel, concert du 16 février

La maison est calme, concentrée dans un murmure. Le décors est planté, deux lunes suspendues au cœur d’un chemin hivernal, brûlé.  Jeter la voix, ouvrir l’espace.

La présence du public est palpable. La magie opérera t-elle? Serais-je me tenir à la lisière de la cité ? La voix est volontaire et heureuse, mais sous le joug de la fatigue et de l’exigence. Guitare et chant, éternel rituel. Les chansons s’alignent, sortent leur couleur. Parfois je lévite sans efforts, en apesanteur; parfois la vie me rattrape,  mon chant m’échappe, s’éloigne…

Dernier titre, tout suspendre dans un dernier élan de douceur  infinie, les embrasser tous, d’une seule étreinte. Beaucoup d’ami(e)s venu(e)s m’entendre, m’attendre avec patience.

concert-du-16-02-2013Applaudissements, les invités, les amis proches me saluent, me parlent de leur ressentis, de leurs propres voyages, témoignent de leurs enthousiasmes. Je m’abandonne à leur joie, sachant déjà que quelques grammes  de vérité à peine auront été atteint.

Quelle étrange épreuve ?Je voudrais tout reprendre. Faire teinter à rebours les  syllabes restées muettes,  ouvrir les aigus d’un revers de main, murmurer, et chanter sûr au bord du cri …

Seule reste l’irrépressible envie de poursuivre, articuler encore d’autres paysages après le premier appel. Peut-être enfin quelques images volées à venir  pour partager encore ces instants avec vous.

Merci pour votre présence, merci à Nathalie pour cette belle rencontre.

 

 

 

 

 

 

 

Partager : facebooktwittergoogle plus
pinterest