Bleue nuit

bleue nuit

bleue nuit

 

Bleue nuit l’âme qui flotte et qui s’échappe.

 

Bleus profonds les cheveux corbeaux, home des vierges.

 

Bleu iridescent le rayon de lune, bleu violine le voile des seins.

 

Mauve le grain fleuri de la peau.

 

Bleue vague à l’âme , bleue la flamme à travers la nuit.

Partager : facebooktwittergoogle plus
pinterest

humeur d’automne

colombe au repos, encre.

Colombe se coiffant, encre de chine et plume.

Allez savoir ce que portent les oiseaux sous leurs airs naïfs ? Métaphores, réduits à nos rêves, d’immenses plaines les habitent peut-être. Et  leurs têtes si fines et si étroites couvent des hectares d’espérances et de vols.

Nous observent-ils tels que nous le faisons, amusés par nos faits et gestes, désespérés  de nos  déroutes ?

A l’aune de l’automne, se poser haut sur le faite d’un arbre pour y coiffer méticuleusement ses plumes.

Regarder basculer les feuilles une à une…

Partager : facebooktwittergoogle plus
pinterest